Ronald Cyrille

«Jeune plasticien guadeloupéen, c’est au Campus Caribéen des Arts de la Martinique que j’obtiens mon Master II en 2012. Né d’une mère dominiquaise et d’un père guadeloupéen, c’est sur l’île natale de ma mère que j’ai grandi de mes huit mois jusqu’à mes neuf ans.

La surréalité est l’un des concepts clé que je propose dans mes œuvres sous une forme de figuration libre, elle-même travaillée par mes regards portés sur la société contemporaine, mais aussi en questionnant ce qui semble me miner ou encore m’animer. Je questionne alors le lieu du souvenir, le lieu de mon enfance. Ces lieux de mémoire deviennent dès lors matière à nourrir mon imaginaire et me laissent une liberté de spéculation sur mes propres obsessions.

J’essaie de faire cohabiter des figures, des éléments d’un bestiaire réel et imaginaire. Ces derniers, dans un sens premier, prennent diverses formes, sorte de figures monstrueuses et hideuses qui, par la suite, révèlent un autre sens : chien, maison renversée, fleur, croix, figures à deux têtes, oiseaux … Je me permets ainsi de déplacer les formes et les objets à ma guise dans « l’imaginaire magico- religieux » de l’image et de la langue créole vers mon réel intérieur et vers un renvoi à un «ailleurs » sacré ou profane.» Extrait de (support LineBreakNewLine)

«La figure est libre, surprenante et inattendue. (…) Mes travaux aspirent à l’irréalisme (…) Ces supports sont ces nouveaux lieux où la réalité rencontre mon imaginaire pour raconter des histoires qui ont leur propre cohérence, leur propre logique qui se rapprochent de celle des contes Antillais». Ronald Cyrille

Avec son mur de dessins qu’il intitule «Abécédaire» , Ronald Cyrille alias B.Bird nous invite à visiter son univers composé d’un bestiaire fantastique.

Un monde surprenant ou l’homme est hybridé à l’animal dans une forme de surréalité.

Ce travail très graphique est un mélange d’humour et de gravité animé par des figures souvent effrayantes.

«Ainsi mon chien bicéphale (chien à deux têtes que l’on retrouve dans plusieurs de mes séries, dont mon travail de Street art) ainsi que certaines figures qui reviennent créaient une narration ayant la rationalité d’un conte.

Ici c’est bien la Caraïbe qui est contée à travers les souvenirs des paysages de mon enfance. Chien, poisson, oiseau, et autre animaux de ces lieux magiques sont mis en scène comme dans un étrange rêve si proche d’une réalité familière.

«Abécédaire» fait aussi écho à l’œuvre du même nom de Gilles Deleuze.

Cette oeuvre évolutive est une spéculation de mon alphabet graphique. Ce sont des dessins aux traits fins et spontanés qui nécessitent très peu de matériel et sont exécutés sur de petits formats carte postale pendant mes déplacements. Mis ensemble ils constituent un story bord, répertoriant différents possibles.

Le paysage mental cohabite avec le paysage physique.» (Ronald Cyrille)

Véritable « Works in Progress” commencé en 2008 une partie de ce travail fut exposé à Aruba à l’atelier 89 lors d’une résidence «Caribbean linked» ou encore à la Fondation Clément en Martinique lors de son exposition « Brainstormings » en 2015.

cette série des 18 dessins a été conçue dans son atelier en Guadeloupe spécialement pour l’exposition «Mémoire Caraïbes».

Abécédaire , 2016-17, série de 18 dessins technique mixte sur papier canson, 65x50cm (détail)

 

Abécédaire , 2016-17, série de 18 dessins technique mixte sur papier canson, 65x50cm